Télescopes : ce qu’il faut savoir

Télescopes : ce qu’il faut savoir

Êtes-vous intéressé par l’astronomie ? Vous souhaitez admirer la lune et les étoiles de vos propres yeux ? Souvent confondu avec le télescope astronomique, le télescope est un instrument qui permet d’observer de nombreux objets, parfois très éloignés, grâce à son effet réfléchissant. Astronomes débutants et confirmés, dans cet article, vous allez tout savoir sur les télescopes.

À quoi sert un télescope ?

Instrument optique, le télescope permet de voir des objets plus ou moins distants, à peine perceptibles ou invisibles à l’œil nu. En particulier, il permet d’observer la profondeur du ciel et de contempler les différentes étoiles, planètes, comètes et nébuleuses. Équipé d’une lentille en forme de miroir, il recueille la lumière pour refléter l’image réelle d’un objet situé dans l’univers. Principalement utilisé en astronomie, le télescope permet de voir des objets célestes grâce à son grossissement optique et son amplificateur de lumière. En effet, il augmente la taille apparente des objets ainsi que leur luminosité. Vous pouvez donc observer la Lune et admirer ses cratères en toute simplicité. Si vous souhaitez contempler le Soleil, vous devez absolument placer un filtre afin de ne pas mettre votre vue en danger. Avec un télescope, les étoiles apparaîtront encore plus impressionnantes et les planètes plus proches. Si vous souhaitez en avoir, veuillez consulter ce lien marchepourlessciences.fr.

Quels sont les éléments qui composent un télescope ?

Le télescope se compose de deux systèmes optiques complémentaires, l’objectif et l’oculaire, ainsi que d’une monture.

Le but

La lentille est un miroir concave, le plus souvent de forme parabolique. Il recueille et réfléchit la lumière pour former l’image observée. Cette lumière réfléchie permet un véritable achromatisme. La lumière est alors focalisée dans le foyer de l’image (point où les rayons convergent). L’objectif est l’un des composants les plus importants d’un télescope, car c’est l’objectif qui capte la lumière et produit donc une bonne qualité d’image. Selon le diamètre d’ouverture que vous choisissez, vous pouvez bénéficier d’un meilleur pouvoir de résolution et d’une meilleure clarté.

L’oculaire

L’oculaire est la partie du télescope qui permet d’agrandir l’image une fois qu’elle a été formée au point focal de l’image. C’est l’équivalent d’une loupe. La taille de l’oculaire peut être modifiée pour augmenter ou diminuer le grossissement.

La monture

La monture vous permet de pointer le télescope dans la direction souhaitée. Trois types de cadres sont possibles.

La première, la monture azimutale, est recommandée pour les petits télescopes. Il permet à l’appareil de s’orienter à la fois verticalement et horizontalement. La seconde, la monture altazimutale, est plus avancée que la première. Il est généralement équipé d’un moteur qui permet au guidage électronique de suivre un objet. Cette monture vous empêchera d’ajuster constamment votre télescope pour suivre un objet. La troisième, la monture équatoriale, est la plus recherchée parles astronomes. Équipé d’un axe de rotation parallèle à l’axe de rotation de la Terre, il permet de suivre le mouvement de la voûte céleste. Ce cadre vous offrira un réel confort d’utilisation.

Vous désirez observer la Voie Lactée, votre curiosité est attisée par des objets célestes en particulier, sachez que l’observation astronomique n’est pas seulement réservée aux initiés et autres professionnels !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *