trouble sommeil

Troubles du sommeil : quel spécialiste consulter ?

Les troubles du sommeil peuvent avoir plusieurs origines : un stress chronique, une dépression, une mauvaise alimentation, un manque de sommeil, un dérèglement des circadiens, etc.

Si vous avez des troubles du sommeil, nous vous conseillons de consulter un médecin pour vous examiner et vous prescrire le bon traitement.

Troubles du sommeil : quand faut-il consulter ?

Passer une mauvaise nuit de temps à autre n’est pas si grave. Mais lorsque des troubles s’installent de manière récurrente lors de votre sommeil, ne tardez pas à consulter. Si vous souffrez de certains symptômes qui se répètent tels qu’une fatigue matinale, des difficultés de concentration, ou encore des somnolences en journée, il est vivement recommandé de visiter un médecin qui vous prescrira un traitement Troubles du sommeil.

Votre thérapeute pourra vous proposer de faire un simple changement d’habitudes ou encore de l’homéopathie ou la phytothérapie qui peuvent vous aider à retrouver un bon sommeil. Ces traitements vous permettront également d’éviter l’effets néfastes de l’insomnie : la mauvaise humeur, les troubles alimentaires, l’obésité, les risques cardio-vasculaires…

Troubles du sommeil : voir un médecin traitant

Consulter un généraliste vous permettra de réaliser un premier état des lieux et le cas échéant de proposer un traitement à base de médecine douce. Votre médecin pourra également vous prescrire des examens sanguins pour s’assurer qu’il n’existe pas de carence particulière, de déséquilibre hormonal ou autre problème qui pourrait être lié à vos troubles du sommeil.

Toutes ces diagnostics vont permettre à votre thérapeute d’identifier les causes de l’insomnie. Si cela est nécessaire, il vous dirigera vers un spécialiste adapté à votre situation :  un ORL, un cardiologue, un pneumologue, un psychiatre, etc. Il pourra également vous proposer un test dans un centre du sommeil. Cette étape est à ne pas négliger d’autant que le fait d’être adressé par votre médecin, vous permettra d’être pris en charge par votre Assurance maladie.

En cas de ronflements : consulter un spécialiste en ORL ou un pneumologue

Un Oto-Rhino-Laryngologue ou encore « ORL » est spécialiste des voies respiratoires (bouche/nez/gorge) et du système auditif. Il peut déterminer les causes des ronflements (décalage de la mâchoire, déformation de la cloison nasale, amygdales hypertrophiées, etc) et prescrire un traitement adapté (chirurgical et/ou prothétique).

Il est important que le ronflement peut être le résultat d’un surpoids. Dans ce cas, il est nécessaire de consulter un nutritionniste afin de vous prescrire un régime alimentaire spécifique et de perdre du poids.

En cas de doutes sur une apnée du sommeil, il est vivement conseillé de voir un pneumologue. En effet, une apnée du sommeil est une obstruction épisodique des voies respiratoires lors du sommeil. Elle est souvent liée au relâchement des muscles de la gorge et de la langue. Cela s’interprète par des pauses respiratoires plus ou moins longues et fréquentes pendant la nuit. En plus, la personne souffre de l’inconfort qui impacte directement le sommeil. Cette maladie présente un risque important sur la santé. En effet, un manque d’oxygénation chronique peut causer des problèmes cardio-vasculaire.

En cas d’hypertension : consulter un cardiologue

Une hypertension peut perturber la qualité de votre sommeil. Dans ce cas, il est nécessaire de visiter un cardiologue qui pourra vous proposer un diagnostic et un bon traitement Troubles du sommeil.

En cas de troubles psychiques : consulter un psychiatre

Si vous avez des troubles de sommeil causées par un stress important, il est probablement bon de consulter un psychiatre. Ce thérapeute pourra vous proposer un diagnostic pour détecter une éventuelle dépression. Selon l’analyse effectuée, il pourra vous orienter vers un traitement adapté : psychothérapie, thérapie comportementale, traitement médicamenteux, etc.

Les troubles du sommeil pouvant également être des symptômes de maladies neurologiques (maladie d’Alzheimer par exemple). Dans ce cas, le psychiatre peut vous renvoyer vers un neurologue pour s’assurer des résultats du diagnostic.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.