Qu’est-ce qu’un cash flow immobilier

Qu’est-ce qu’un cash flow immobilier ?

Le cash flow immobilier est l’un des termes les plus utilisés dans l’univers de l’investissement. En effet, il s’agit d’un élément indispensable dans le cadre de la réalisation d’un investissement immobilier. Le cash flow immobilier, en fait, donne des indications sur les revenus que vous pouvez gagner tous les mois. Qu’est-ce qu’un cash flow immobilier ? Nous vous disons l’essentiel dans cet article.

Le cash flow immobilier : qu’est-ce que c’est ?

Le cash flow immobilier est la réserve financière qui reste après le calcul de l’immobilier : bénéfice des loyers, paiement du crédit immobilier, des charges de l’immeuble, des impôts… En réalité, il s’agit dans l’investissement immobilier d’une stratégie efficace pour l’analyse de l’opération. Si vous arrivez à atteindre l’équilibre entre les bénéfices et les dépenses, vous garantissez ainsi la rentabilité de votre projet immobilier.

Quels sont les types de cash flow immobilier ?

De façon générale, il existe deux types de cash flow : positif et négatif. Tout d’abord, le cash flow positif signifie que le total des entrées financières excède le total des sorties. Pour ne pas plomber votre budget, ce résultat devient une obligation. Avec ce surplus, vous pouvez régler le remboursement du prêt auprès de votre banque, garantir vos charges et payer vos taxes.

En ce qui concerne le cash flow négatif, il implique le fait que l’ensemble des entrées financières n’atteint pas l’ensemble des sorties. Dans ce cas, l’investissement immobilier devient une dépense à court terme.

Comment calculer son cash flow immobilier ?

Le cash flow immobilier, étant donné qu’il est un indicateur financier, peut vous permettre de mesurer la rentabilité de votre projet immobilier. En tant que flux de trésorerie, il assure également le recensement de tous les flux des entrées ainsi que des sorties d’argent.

Pour calculer le cash flow immobilier, il vous suffit de prendre l’intégralité des flux entrants puis de faire la soustraction des flux de sorties :

CASH IMMOBILIER = REVENUS —DÉPENSES.

Au nombre des flux entrants, prenez en compte le loyer et les charges refacturées aux locataires. S’agissant des flux de sorties, il faudra englober les dépenses caractérisant le bien, le taux de l’emprunt immobilier, les frais de dossier, les mensualités, les frais de notaire, l’assurance…

Comment optimiser son cash flow immobilier ?

Dans votre projet immobilier, l’optimisation du cash flow est indispensable. En effet, elle permet de stabiliser votre situation financière. Pour assurer ce fait, vous devez tout d’abord négocier le coût du bien, et ce, en toutes circonstances. En effet, les assurances de l’emprunt exprimées en pourcentage sont relatives au prix d’achat.

Par ailleurs, la modification du mode de location est une option à envisager. Dans le cas où l’investissement vous apporterait de l’argent non proportionnel à vos attentes, prenez des mesures en rapport avec cette situation. Saisonnière, classique ou meublée, le choix du mode de location peut vous permettre d’obtenir un excellent rendement.

Eu égard à ce qui précède, le cash flow immobilier est un indicateur qu’il faut absolument considérer dans son projet d’investissement. Il est important de tout mettre en œuvre afin de l’optimiser pour qu’il soit positif.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.