Quelles sont les caractéristiques d’un skate électrique ?

Ces dernières années, le monde de la mobilité urbaine a connu des révolutions incontestables. Les solutions de transport se limitaient avant aux vélos, aux voitures et au métro. Aujourd’hui, un grand progrès se réalisant dans le domaine de l’automatisation électrique change distinctement la donne. Si le vélo à assistance électrique a été le début de cette révolution, de nombreuses alternatives sont désormais en concurrence sur le marché. On peut citer les gyroroues, la trottinette électrique et  le skate électrique. Ce dernier est classé parmi les meilleurs moyens de locomotion motorisés du marché et son succès ne cesse d’augmenter.

Le skate électrique est en effet un skateboard équipé d’un moteur électrique, d’une batterie et d’un contrôleur. Le moteur entraîne les roues, la batterie alimente le moteur et le contrôleur sert de cerveau pour l’appareil dans la régulation de la puissance et de la vitesse. Le skateboard électrique est défini par plusieurs caractéristiques qui sont indissociables pour son bon fonctionnement. Découvrez ainsi ces différentes caractéristiques dans notre article.

La planche

La planche du skate électrique se décline en trois principaux types, chacun ayant ses avantages et inconvénients.

Le longboard : étant le format plus populaire, le longboard est, sans grande surprise, une longue planche pour un skateboard électrique. Se révélant plus stable et plus simple à prendre en main, ce type d’appareil permet un grand confort lors de sa conduite. C’est le format idéal pour les débutants et les longues distances. Son inconvénient est qu’il n’est pas possible de réaliser des figures avec cette planche.

Le cruiser : plus court que le longboard, ce type de planche est très pratique pour réaliser des manœuvres rapides ou des styles sur le trottoir. Il convient surtout aux trajets urbains courts, soit inférieur à 5 km. Facile à transporter et plus léger, le seul bémol de cette planche est son côté confort de glisse.

La planche classique : c’est le modèle le moins courant en matière de skate électrique. Disposant d’une taille relativement courte, le modèle classique ne permet pas d’effectuer un long trajet. D’autant qu’il ne peut pas permettre de réaliser des figures, même sur un trottoir. Il présente toutefois l’avantage d’être facilement transportable.

Le deck

Le deck est le pilier du skate électrique, qui sert à maintenir tous les éléments en place. Il a également pour mission de supporter le poids du pilote lors des déplacements. Cet élément est toujours composé de plusieurs plis afin d’allier rigidité et confort.

Le moteur

Le moteur est l’élément-clé de la motorisation du skate. Il se présente en deux catégories dont le moteur à hub et le moteur à courroie. Plus simple à installer, le premier modèle présente de nombreux atouts et il constitue le type de motorisation le plus courant pour les skateboards électriques. Quant au second type, il présente plus d’inconvénients que d’avantages. Il est plus bruyant et nécessite plus d’entretien ou de remplacement. Il peut également s’user plus facilement, et pour cause, il n’est pas couplé aux roues.

Les roues

Les roues du skate électrique sont le gage de sécurité pour son pilote puisqu’elles sont les éléments qui sont en contact direct avec la route. De manière globale, le diamètre des roues oscille autour de 80 mm qui est très grand par rapport aux planches à roulettes classiques. Ce fort diamètre est néanmoins nécessaire pour une meilleure adhérence de l’appareil. Plus les roues sont larges, plus l’équipement est stable et à haute vitesse. Les roues d’un skate électrique sont généralement en polyuréthane, ce qui leur permet de résister à l’abrasion et de s’adapter au goudron.

Enfin, un skate électrique est également caractérisé par la capacité de sa batterie et son autonomie, les fonctionnalités et les équipements.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *