langue

Quelles applications pour apprendre une langue étrangère ?

Le point fort de notre système d’éducation ne repose pas forcement sur l’apprentissage des langues vivantes. Mais fort heureusement, il existe des solutions qui peuvent nous aider à progresser dans l’apprentissage d’une langue à savoir les applications. Voici une sélection des meilleures applis qui vous aideront en ce sens.

Babbel, un allié de taille pour les plus studieux

Babbel est sûrement la meilleure application pour les plus appliqués, ceux qui aimaient déjà apprendre à l’école. On avance pas à pas en s’assurant de comprendre toutes les règles, de retenir tout le vocabulaire. Les exercices de révision comptent beaucoup moins que le bachotage studieux.

Cette application propose des centaines de fiches de vocabulaire. Elles sont classées par type, par thème, par niveaux. Cela permet de sélectionner le vocabulaire qui sera le plus utile dans un futur proche, et de le réviser autant que l’on veut. Par exemple, dans l’idée d’un voyage cet été, j’ai choisi d’apprendre du vocabulaire avancé sur les élections (pour pouvoir répondre aux questions qu’on me posera forcément sur le duel Macron-Le Pen). En parallèle, j’ai révisé juste les bases nécessaires pour faire du shopping et commander au restaurant.

Quant à la grammaire et au vocabulaire, ils font l’objet de leçons claires et concises, que l’on doit compléter. Cela permet d’être sûre d’avoir bien compris, notamment quand on apprend une langue qui comprend beaucoup d’exceptions et de subtilités idiomatiques.

La partie révision est assez succincte, mais efficace. Babbel sélectionne des notions ou mots à réviser en fonction d’un algorithme. A vous d’indiquer à quel point vous avez l’impression d’avoir acquis les connaissances, pour que les mots reviennent plus souvent ou pas.

Mosalinga, le partenaire recommandé aux plus motivés

Pour utiliser Mosalingua, il faut être très patient. En effet, la prise en main de cette application est extrêmement difficile : rien n’est instinctif, les exercices ne sont pas ludiques… Mais pour un apprentissage sérieux et en profondeur, l’appli vaut le coup d’être domptée.

Elle fonctionne principalement avec des “cartes” qu’il faut apprendre puis retourner. La première difficulté est qu’on révise tout et n’importe quoi sans ordre logique apparent. J’ai par exemple dû apprendre dans la même série les traductions de : “un mobil-home”, “le sèche-cheveux”, “charmant”. Mais il est possible, en prenant un bon moment pour organiser son appli, de sélectionner un à un les mots que l’on veut apprendre ou pas.

Pour la grammaire et la conjugaison, même chose : en cherchant bien, il y a de quoi apprendre les règles et les réviser en ajoutant des cartes avec des verbes conjugués ou des exceptions. Vous avez du mal à suivre jusqu’ici ? C’est normal, il faut se plonger dedans pour comprendre. Par ailleurs, si vous prenez le temps de bien fouiller, l’appli propose des histoires racontées en plusieurs podcasts, des blagues, des anecdotes…

Si vous n’êtes pas très emballé à l’idée d’apprendre le russe tout seul, pensez à vous inscrire au cours de russe à Paris proposé par Angellio Academia. L’établissement met à votre disposition des formateurs qualifiés.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *