Comprendre la vanne EGR

Pour le bon fonctionnement d’un véhicule, plusieurs constituants entrent dans sa structure. Au nombre de ces derniers, il y a notamment la vanne EGR. Il s’agit d’un système impressionnant qui a généralement pour rôle l’élimination des particules toxiques issue d’un moteur. Pour assurer parfaitement son rôle, son fonctionnement se fait suivant un procédé bien précis. Découvrez ici tout ce que vous pouvez savoir sur la vanne EGR.

Qu’est-ce que la vanne EGR

Le terme EGR représente l’abréviation de l’anglais Exhaust Gaz Recirculation. C’est un système pour voiture construit dans le but de réduire les émissions de gaz toxique comme l’oxyde d’azote. En effet, ce dernier présente toute une multiplicité d’inconvénients pour l’environnement et spécifiquement pour la santé humaine.

Ce système a été inventé depuis les années 70 aux États-Unis et testé pour la première fois par la compagnie automobile General Motors. En effet, le fonctionnement vanne EGR assure ce rôle en réutilisant 5 à 35 % des gaz d’échappement. Ce volume est redirigé vers le circuit d’admission et varie en fonction du type de moteur sur lequel elle est montée. Il s’est avéré essentiel pour le respect des normes anti-pollution et surtout pour les voitures possédant un moteur diesel.

Comment fonctionne une vanne EGR ?

Le fonctionnement de la soupape EGR se fait suivant un procédé bien spécifique. En effet, ce dispositif est muni d’un collecteur qui lui permet de récupérer les gaz d’échappement. Ceci favorise considérablement la réduction de l’émission de la Nox. Ensuite, ces gaz sont réinjectés dans le circuit d’admission pour être refroidis. Grâce à cette baisse de température, ces derniers produisent moins d’oxydes d’azote. Par ailleurs, la vanne est équipée d’un clapet qui est un dispositif lui conférant la capacité de s’ouvrir et de se fermer. Grâce à ce dernier, la soupape n’arrive pas à assurer pleinement le traitement des toxines que lorsque le moteur fonctionne à un bas régime. Ceci équivaut à 2000 tours environ par minutes.

Pourquoi et comment nettoyer une valve EGR ?

La circulation régulière du gaz est susceptible d’occasionner des dépôts de particules dans votre circuit d’admission et causer l’obstruction complète de la vanne. Ceci se manifeste par la formation d’une couche noire généralement appelée calamine. Cette dernière peut être à l’origine du dysfonctionnement de votre moteur. Si votre clapet reste fermé après bouchage de la vanne, il est bien possible que votre voiture fonctionne toujours normalement.

Toutefois, ceci augmente grandement le taux de pollution de l’environnement. Inversement, si le clapet reste ouvert, votre système d’admission se retrouve malheureusement endommagé. Pour ce faire, il est indispensable de faire un nettoyage régulier de votre soupape EGR afin de la décrasser.

Pour y parvenir, vous pouvez notamment procéder à un décalaminage de votre moteur grâce à l’ingestion d’hydrogène. C’est une astuce très simple qui ne présente aucun risque, car ne fait intervenir aucun produit chimique ou corrosif. Après application de l’hydrogène, la calamine est dissoute puis évacuée par les gaz d’échappement. Ceci permet d’assurer le bon fonctionnement et la bonne durabilité de votre vanne. De plus, votre consommation de carburant est régulée.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.