Comment devenir un bon manager

Comment devenir un bon manager

Les managers sont des rouages essentiels de toute entreprise. Ils mènent les départements à la réussite grâce à un ensemble de compétences et de talents. Sans eux, les délais peuvent être dépassés, la qualité peut s’effondrer et la croissance de l’entreprise est compromise. Mais les bons managers ne sont pas seulement les rouages d’une machine. Ils sont également des funambules, qui tentent d’équilibrer les points de vue et les opinions provenant de toutes les directions. Pourtant, leur capacité à travailler avec les autres et à résoudre les conflits ne leur est pas venue du jour au lendemain. Ils ont développé des compétences clés en matière de gestion au fil du temps.  Si vous êtes un manager en herbe ou un manager actuel souhaitant améliorer ses compétences managériales, notre gamme de cours sur les compétences de management et de leadership sera parfaite pour vous. Qu’il s’agisse d’améliorer la productivité d’une équipe à distance ou les compétences interpersonnelles, nous couvrons toutes les conditions préalables à la gestion.

Qu’est-ce qui fait un bon manager ?

Un bon manager selon la critère de campus-stratinnov.com doit disposer d’une sélection de compétences matérielles et immatérielles qui lui permettront de faire face aux scénarios courants auxquels il est confronté chaque jour. Les managers sont :

  • Des leaders : un manager est une personne capable de mener un groupe, petit ou grand, vers un objectif commun. Son style de leadership évoluera en fonction des situations et des individus qui composent l’équipe. Mais à tout moment, il conserve l’autorité tout en permettant à chacun de jouer son rôle et d’avoir son mot à dire.
  • Motivateurs : ils motivent également les gens à vouloir réussir et à atteindre leurs objectifs individuels, ainsi que les objectifs globaux de l’équipe. Sans motivation, l’équipe n’est pas susceptible de produire un travail de qualité ou d’innover.
  • Confiance et fiabilité : les membres du personnel doivent pouvoir faire confiance à leur responsable et compter sur lui en cas de besoin. Ils doivent avoir confiance dans l’efficacité et l’efficience des plans de projet qu’ils ont élaborés. Ils peuvent également avoir besoin de leur faire confiance pour les questions sensibles sur le lieu de travail ou pour juger équitablement les conflits de personnel. De même, un bon manager fait confiance à son personnel et ne fait pas de microgestion de son travail.
  • Communicateurs (et auditeurs !): les meilleurs managers sont capables de communiquer efficacement. Cela inclut la communication verbale et la communication par le langage corporel. Et ils n’oublient pas que la communication passe autant par l’écoute active que par l’expression orale.
  • Engagés : les managers doivent faire preuve d’engagement envers les objectifs de l’équipe et de l’entreprise dans son ensemble. S’ils ne s’engagent pas à atteindre les objectifs de l’entreprise, ils ne peuvent pas attendre des membres de leur équipe qu’ils s’engagent à fournir les meilleurs résultats.
  • Soutien : les managers soutiennent leurs collaborateurs lorsqu’ils trouvent des tâches difficiles ou ne comprennent pas certaines parties des processus. Ils les soutiennent également lorsqu’ils font des suggestions ou discutent de leur développement personnel lors de la réunion d’évaluation des managers.
  • Connaissance : les managers doivent connaître les tâches que leur équipe est censée accomplir. Ils doivent être une source d’information pour aider l’équipe à surmonter les malentendus liés au projet et les problèmes liés aux objectifs individuels.
  • Organisé : tous les grands managers ne sont pas organisés, mais ceux qui le sont ont tendance à fournir des plans de projet clairs et des explications transparentes à leur équipe, ce qui permet de limiter les erreurs.
  • Empathique : l’empathie et l’intelligence émotionnelle peuvent distinguer les bons managers des grands. Ils peuvent mieux gérer les différends sur le lieu de travail et les conflits d’équipe. L’empathie est également précieuse lorsqu’il s’agit de discuter des performances professionnelles par rapport aux problèmes personnels d’une personne en dehors du travail.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.